Nouvel-An & traditions

0
1
237

❉ On célèbre en France la réveillon du Nouvel-An mais quelles sont ses origines , est ce que tous les autres pays le fêtent comme nous ? Et depuis quand ? Quelles sont ces traditions anciennes ou récentes ? Un petit article  pour vous souhaiter à tous une excellente année 2017 !❉

11d0e6acf8fa0fcc1aa31d109e5fe048

❉ Belgique

Une des traditions est  de faire la tournée de ses amis et familles afin de leur souhaiter la bonne année. Ceux-ci offrent en général, un verre d’alcool (goutte) ainsi qu’une assiette de galettes.Il est également coutume en Belgique, le 1er janvier, de manger en famille et lors de ce repas des plus convivial et joyeux, chaque personne doit placer une pièce sous son assiette, dans sa main ou alors au fond de sa poche pour qu’elle ait de l’argent tout au long de la nouvelle année. Cette tradition des plus superstitieuse se prolonge elle aussi depuis de nombreux siècles.

Les enfants prononcent des vœux (en poème ou non) devant leurs grands parents ou parents et en guise de remerciement, reçoivent une « dringuelle » (du flamand « drink geld ») c’est-à-dire des étrennes.

 Cette tradition remonte au 15e siècle, à l’époque où  la grande bourgeoisie rédigeait des lettres de nouvel An en français pour remercier leurs proches ou leur souhaiter mille et une bonnes choses pour la nouvelle année. Ainsi cette tradition s’est étendue aux écoles ainsi qu’à la plupart des enfants de foyers belges à partir du 20 éme siécle . C’est avant tout un moment cérémonieux, plein de respect. Après lecture de la lettre, les enfants remettent généralement leur message à la personne à qui il est destiné et reçoivent en retour des cadeaux ou de l’argent en tant que remerciement. Cette tradition unique en Belgique ne se retrouve nulle part ailleurs.

❉ Espagne

La tradition incontournable en Espagne pour le réveillon de la Saint-Sylvestre ( pour la Nochevieja ou Fin de año en espagnol ) est qu’après un copieux repas en famille, les Espagnols se rejoignent peu avant minuit autour de la grande horloge de leur ville ou de leur village. La célèbre Puerta del Sol, place principale de la capitale, voit notamment arriver des milliers de madrilènes. A minuit, lorsque la cloche sonne, les Espagnols avalent un grain de raisin à chacun des douze coups.

Il paraîtrait  que ceux qui parviennent à tenir le rythme du carillon  vivront la nouvelle année sous le signe de la chance. Cette coutume est très ancrée dans le pays, à tel point que les douze coups de minuit sont même retransmis en direct à la télévision, après les douze coups de minuits les espagnols font la fête pour célébrer la nouvelle année

 France

La fête de la Saint-Sylvestre ( le 31 décembre ) marque la fin de l’année, cette fête moins traditionnelle que Noël vient clôturer une semaine  assez décontractée et chaleureuse . On accueille l’An Nouveau avec du Champagne et un réveillon agrémenté de crustacés, d’huîtres ou bien de foie gras. Contrairement à Noël, la Saint Sylvestre n’a pas de référence religieuse et n’est d’ailleurs pas une fête de famille au sens classique, puisque souvent, on la fête entre amis.

Cette fête n’a pas toujours eu lieu le 31 décembre. A Reims, on a longtemps fêté le début du Nouvel An le 25 mars, jour de l’Annonciation, à Paris cet événement se fêtait à Pâques. C’est finalement Charles IX qui a fixé le jour du Nouvel An au 1er janvier en introduisant le calendrier grégorien en 1563.

Beaucoup de Français pratiquent la coutume de s’embrasser à minuit sous le gui en se souhaitant la bonne année. Quant aux feux d’artifices, ils sont le plus souvent organisés par les communes.

❉ Japon

Les japonais appellent le nouvel an oshōgatsu ou ganjitsu. Autrefois basé sur le calendrier chinois, on le célébrait au printemps. Mais depuis 1873 et l’adoption du calendrier grégorien, on le fête officiellement le 1er janvier.
A la fin décembre, les Japonais commencent un grand nettoyage de leur maison, afin de la purifier pour la nouvelle année à venir. Ils décorent ensuite leur porte d’entrée d’objets traditionnels censés apporter longévité et prospérité, comme le kadomatsu composé généralement de pin et de bambous. Le soir du 31 décembre, les familles se retrouvent autour d’une soupe chaude accompagnée de soba (nouilles japonaises). A minuit, elles se rendent au temple afin d’assister à la frappe des 108 coups de gong qui annoncent l’arrivée de la nouvelle année. Selon une tradition bouddhique, ce rituel permet de purifier les âmes des 108 fautes qui affligent l’Homme. Le 1er janvier, on se rend à nouveau dans les temples, en tenue traditionnelle, pour la grande cérémonie rituelle du hatsumode. On y boit le toso premier saké de l’année, et l’on tire les prédictions.

 

Brésil

La nuit du nouvel an, Vespera de Ano Novo est une des fêtes les plus importantes du pays. On mange un repas généralement à base de riz et de lentilles, afin de convier bonheur et prospérité pour la nouvelle année. Outre les spectacles et feux d’artifice proposés dans de nombreuses villes, la plus célèbre fête se déroule sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, où des milliers de personnes se retrouvent pour célébrer la nouvelle année. On s’habille de blanc et l’on fait des offrandes à Iemanja, divinité de la mer et protectrice des pêcheurs avec des fleurs et des bijoux que l’on jette à la mer. A São Paulo a lieu la course de la Saint-Sylvestre (Corrida de São Paulo) : des athlètes du monde entier viennent y participe

❉ Allemagne

En Allemagne, on déguste aujourd’hui des plats qui invitent à la convivialité comme une raclette ou une fondue. On évite traditionnellement de manger de la volaille afin que la chance ne s’envole pas. On boit également du mousseux, du champagne ou encore du Feuerzangenbowle, une boisson à base de vin chaud dans lequel on coule un pain de sucre flambé au rhum. A minuit, on assiste partout à de grands feux d’artifice et à une explosion de pétards. Si cela servait autrefois à chasser les mauvais esprits, c’est aujourd’hui plutôt une manière d’exprimer sa joie… Les Allemands aiment savoir ce que la nouvelle année leur réserve, c’est pourquoi on assiste encore à la tradition du Bleigießen : elle consiste à jeter du plomb fondu dans de l’eau froide, et d’interpréter les formes obtenues. Le 1er janvier se déroule plutôt dans le calme, généralement autour d’un brunch.

Russie

Les Russes ont la chance de fêter deux fois le nouvel an ! Car s’il est officiellement célébré le 1er janvier selon le calendrier grégorien, l’église orthodoxe, elle, le fixe au 14 janvier. Encore mieux : toute cette période est déclarée fériée. Comme nous, les Russes se réunissent autour de bons plats, notamment la fameuse salade Olivier composée de dés de légumes, œufs, et autres ingrédients à la mayonnaise. Ils trinquent au champagne lorsque sonnent les 12 coups de minuit. Puis ils ouvrent la porte ou la fenêtre pour laisser entrer le nouvel an dans les maisons, et s’offrent des cadeaux.
Dans l’aristocratie russe, on sert un plat étonnant qui date du XIXe siècle : le rôti Impératrice. Il consiste à farcir une alouette avec des olives aux anchois, de la mettre dans une perdrix, puis dans un faisan, et le tout dans un porcelet… Une recette qui demande un vrai savoir-faire… et un sacré appétit.

❉ Etats-Unis

Le New Year’s Eve est le nom américain de la Saint-Sylvestre. C’est une fête importante, tout particulièrement à New York. En effet, une foule impressionnante de new-yorkais se réunit au pied de la tour n°1 de Times Square pour assister au célèbre Ball Drop : une immense boule d’une demi-tonne descend le long du bâtiment à 23h59 pour atteindre le sol à minuit !

Puis les new-yorkais font la fête dans les rues sous une pluie de feux d’artifice et de confettis, autour de concerts et de nombreuses animations. Dans le reste des Etats-Unis, des villes célèbrent la nouvelle année en faisant descendre de la même manière des objets symboliques au moment du compte à rebours tant attendu. Fidèle à sa démesure, Las Vegas propose de nombreuses animations et des feux d’artifice à couper le souffle !

 

❉ Royaume-Uni

En Angleterre, lorsque sonne l’heure, on assiste principalement en Ecosse et en Irlande du Nord à la coutume du First Footing : la première personne à entrer dans la maison déterminera la chance qu’apportera la nouvelle année à l’ensemble du foyer. Ce first footer doit être généralement un homme grand et bien habillé. A minuit, il entre dans la maison et dépose un morceau de charbon dans le feu, du pain sur la table et remplit de whisky* le verre du chef de famille. Personne ne doit lui parler tant qu’il n’a pas accompli ces trois tâches et qu’il n’a pas souhaité « bonne année » à toute la famille. Il ressort ensuite par la porte de derrière.
Au Pays de Galles, on ouvre la porte de derrière au premier coup de minuit afin de faire partir l’année qui vient de s’écouler. On la referme ensuite pour conserver la chance à l’intérieur de la maison puis l’on ouvre la porte d’entrée pour accueillir la nouvelle année !
En Ecosse ont lieu de grandes festivités appelées Hogmanay, notamment à Edimbourg où un grand nombre d’Ecossais et de touristes se rassemblent. On se prend dans les bras et l’on chante la traditionnelle chanson écossaise « Auld Lang Syne ».

 

❉ Les origines de cette fête du Nouvel-An 

Babylone : Lorsqu’on visite la partie mésopotamienne du musée du Louvre, on peut observer derrière une vitre deux rouleaux d’argile de l’antique Babylone. La traduction française explique que le Nouvel An était la fête principale des babyloniens durant laquelle les prêtres de chaque cité entraient dans leur temple et emmenaient en procession leur Dieu tribal vers le temple principal de Tammouz à Babylone. Ce jour était marqué par des rites orgiaques et sexuels qui n’étaient pas suivis par les hébreux dont l’année commençait en mars avec l’arrivée du printemps et des semences.

Égypte antique : Le Jour de l’an est le premier jour du calendrier, soit le premier jour du premier mois de la saison de l’inondation des cultures par le Nil : le I Akhet 1. Le I Akhet 1 correspond symboliquement à la crue du Nil, même si ce n’est pas toujours le cas car le calendrier de l’Égypte antique se décale chaque année. Ainsi, cette date porte en elle une forte connotation de renouveau bénéfique, la crue du Nil étant vitale pour les Égyptiens car elle dépose sur les cultures le limon qui laisse présager de bonnes récoltes.

C’est symboliquement à la date du Jour de l’an (an VII du règne de Thoutmôsis III) qu’Hatchepsout proclame son « couronnement » sur les parois du temple de Deir el-Bahari). En fait, il a réellement eu lieu entre le II Peret 1 et le IV Chemou 30, soit bien plus tard dans l’année, selon les inscriptions de son seul obélisque encore érigé à Karnak. En proclamant donc idéalement son couronnement au Jour de l’an la nouvelle souveraine entend profiter de la portée symbolique de cette date.

Le Jour de l’an est également l’occasion de faire des offrandes aux défunts et aux dieux, surtout à Rê, dont le jour de naissance est censé correspondre au Jour de l’an. De même, une procession de vases remplis de « l’eau nouvelle » du Nil se déroule depuis le fleuve jusqu’aux temples. Dans les temples, on procède à des rites d’illuminations, et au renouvellement de leur consécration aux Dieux

Rome antique : En 46 avant notre ère, Jules César décide que le Jour de l’An, auparavant célébré en mars, serait fixé au 1er janvier. Les Romains dédient ce jour à Janus, qui se trouve être le Dieu des portes et des commencements : celui-ci avait deux faces, l’une tournée vers l’avant, l’autre vers l’arrière, le mois de janvier doit également son nom à Janus.

❉ En France, le Jour de l’an n’a pas toujours été le  1 er  janvier : la nouvelle année commence à cette date en vertu de l’Édit de Roussillon du 9 août 1564, promulgué par le roi Charles IX.

Auparavant le Jour de l’an a beaucoup changé au fil des siècles pour les peuples usant du calendrier solaire et ce, au gré des Églises, des époques et des pays. Le début de l’ère chrétienne (l’Anno Domini), qui ne s’est imposé progressivement en Europe qu’à partir du Ier millénaire, a été fixé d’après les travaux du moine Denys le Petit réalisés au VI éme siècle.

Aux VI et VII siècles, dans de nombreuses provinces, le Jour de l’an est célébré le 1 er mars 
Sous Charlemagne, l’année commence à Noël (style de la Nativité de Jésus).
Du temps des rois capétiens, l’année débute le jour de Pâques (style de Pâques). En conséquence, les années sont de longueur très variable.
Les généalogistes des rois de France doivent donc jongler avec les dates en fonction des lieux pour raconter l’Histoire puisque le début de l’année varie selon les provinces : à Lyon, c’est le 25 décembre, à Vienne, le 25 mars (style florentin ou style de l’Annonciation, d’où la tradition du poisson d’avril commémorant l’usage de s’échanger des cadeaux en début d’année de ce style)…

Finalement, l’édit de Charles IX harmonisa les pratiques.

L’empereur d’Allemagne Charles Quint avait déjà fixé le début de l’année au premier janvier pour ses terres quelques décennies plus tôt mais c’est le pape Grégoire XIII qui, en instituant le calendrier grégorien en 1582, généralise cette mesure à l’ensemble du monde chrétien, notamment pour simplifier le calendrier des fêtes religieuses

De 1792 à 1806, l’éphémère calendrier républicain abolit le  premier janvier et fait débuter l’année le  premier vendémiaire.

La commune de Paris restaure en 1871 pendant une très courte durée le calendrier républicain.

images (5)

❉ ( Sources Wiképédia )❉

  • Chuculat ( Commerce équitable de chocolat noir )

    ▦ On a tous un pêché mignon, ici dans la famille on aime tous le chocolat, à l’appro…
  • Poisson d’avril !

    ◈ On a eu droit forcement à la phrase  » Poisson d’avril «  ju…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Cécile
  • Poisson d’avril !

    ◈ On a eu droit forcement à la phrase  » Poisson d’avril «  ju…
  • Etoilez-moi

    ✦ Aimant et recherchant le plus souvent l‘original, je n’ai pas pu trouver mie…
  • Wishlist Berceau Magique

              Dans un mois tout pile on sera au réveillon de Noël, vous en…
Charger d'autres écrits dans Coup de coeur

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Avent Birthday

On connait tous les calendriers de l’avent ( 24 cases à ouvrir avant le fameux jour …